Question pour les fans de films d'horreur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Sam 18 Aoû - 12:30

Elle va sûrement vous paraitre con mais ça m'obsède : l'un de vous (je m'adresse en particulier à Leatherface vu que c'est son rayon) a-t-il déjà vu une scene de film où les gus creusent un trou (pour y mettre un cadavre, ou en déterrer un ou que sais-je...) avec autre chose qu'une pelle ?!

Pour ceux qui ne comprennent pas le but de cette question, je me justifie : creuser un trou dans la terre (pour peu qu'elle soit de surcroit tassée, voir herbue) à l'aide d'une pelle est tout simplement impossible, il faut une pioche ou une baramine, la pelle ne servant qu'à évacuer la terre devenue suffisamment meuble. Or même dans les films se voulant réalistes sur certains points (The walking dead pour ne citer que lui) omettent systématiquement ce détail (trois personne qui creusent : trois pelles). ça me rends diinngguuee ! :RSAtongue:

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par FRANCKLIN29 le Sam 18 Aoû - 17:37

Lol
Tu va chercher loin, mais c'est pas faux :RSA^^:

FRANCKLIN29
Come Get Some
Come Get Some

Localisation : The Fantasy Zone

Voir le profil de l'utilisateur http://francklinsblog.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Frapadingue le Sam 18 Aoû - 18:49

Attention, sujet culte...

Perso, j'ai déjà creusé un trou de plus de deux mètres, dans une terre dur et caillouteuse, rien qu'avec une pelle.

J'ai aussi creusé un trou de plus d'un mètre rien qu'avec mes mains (quand j'étais petit je croyais que j'étais un lapin).

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Dim 19 Aoû - 17:13

Le monde se divise en deux catégories :
Ceux qui se demandent si la pelle fera l'affaire
... et ceux qui creusent avec ce qu'ils ont sous la main :RSAtongue:
Frapadingue a écrit:quand j'étais petit je croyais que j'étais un lapin.
Le lapin, c'est bon, mangez-en davantage bougre de cornichons!

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par FRANCKLIN29 le Dim 19 Aoû - 20:37


FRANCKLIN29
Come Get Some
Come Get Some

Localisation : The Fantasy Zone

Voir le profil de l'utilisateur http://francklinsblog.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Lun 20 Aoû - 8:39

Frapadingue a écrit: j'ai déjà creusé un trou de plus de deux mètres(...)J'ai aussi creusé un trou de plus d'un mètre

Deux mètres ? De profondeur ?! Pour quelle surface ? En combien de temps ? Quel était le projet ??? Soyons précis.

ça vous étonne pas vous que ce détail soit systématiquement mis à mal ? Bon y a bien d'autres exemples (l'absence de son dans l'espace (une seule exception connue pour ma part), le bruit que fait un Katana ou toute épée que l'on rengaine...)

Je me demande si Ash ne creuse pas à la pioche dans Evil dead 2, ce serait un comble qu'il n'y en ait pas, tout le film se déroule dans une cabane à outil dans la forêt.

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Lun 20 Aoû - 10:53

C'est amusant que tu fasses ce qui m’apparaît être une fixation sur les trous. Lorsque j'étais môme, mon oncle me faisait miroiter des myriades de potentielles trouvailles merveilleuses à partir des trous qu'il y avait sur la chaussée, pour cause de travaux. Un trou lambda, mis à part l'air qu'il "contient", ne peut que se définir par ce qu'il n'est pas, plus prosaïquement par les parois de la cavité qui le délimite.

Pour en revenir aux films, le dernier acteur que j'ai vu creuser un trou, c'était Paul Newman dans Cool Hand Luke (1967), et c'était à l'aide de .... roulement de tambour....
Spoiler:
d'une bonne vieille pelle
. Il s'agit d'une punition pour mauvaise conduite et le pauvre bougre a l'air d'en chier (c'est le but en même temps).






Sur le DVD ou mieux le Blu ray tu verras mieux si la terre du camp de travail est meuble ou tassée. Le supplice du creusage sans but précis qui lui est infligé dure plusieurs heures d'affilée, mais bien sûr une fois que le trou est creusé la première fois, l'effort pour virer la terre doit être nettement moindre. Inutile de préciser que ce n'est pas lui qui fait ce trou énorme, il l'entame simplement.
En bonus, dédicacé pour Leather :





Film poignant et assez pêchu au passage; Par contre, l'accent sudiste de la VO, dur dur.


Dernière édition par Deleauvive le Lun 20 Aoû - 11:11, édité 1 fois

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Lun 20 Aoû - 11:06

Deleauvive a écrit: et c'était à l'aide de .... roulement de tambour....
Spoiler:
d'une bonne vieille pelle

:RSAtongue: Ah j'y ai cru pendant quelques secondes.

Disons que c'est comme certaines mimiques chez des personnes, il deviens parfois impossible d'en faire abstraction, si bien qu'on se sent obligé de leur en faire part !

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Lun 20 Aoû - 13:23

bobusan a écrit:
ça vous étonne pas vous que ce détail soit systématiquement mis à mal ? Bon y a bien d'autres exemples
Tu pourrais en citer ? Je veux dire avec le titre du film.
Edward Furlong, l'acteur principal de Pecker (1998), ne sait visiblement pas bien se servir d'un appareil photo (aucun effort pour maintenir l'objectif en place) alors que l'intrigue est basée sur ses talents cachés de photographe de mode.
Certains fans de l’œuvre grand public de John Waters ne tiennent pas compte de cela vu qu'il donne la réplique correctement, mais je confirme que ce genre de détail peut parfois gâcher le plaisir, à moi et à d'autres.




Dernière édition par Deleauvive le Lun 20 Aoû - 14:24, édité 1 fois

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Lun 20 Aoû - 14:18

Tant que j'y pense, tu dois pouvoir trouver aisément des films d'évasion à l'ancienne où les Détenus tentent de creuser un tunnel depuis leur cellule (donc au départ un trou) avec des couverts fauchés à la cantine ou ce genre d'outils "pas prévus pour".

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Lun 20 Aoû - 14:28

Oui mais c'est différent dans ce cas : ce sont des outils de fortune.

Comme autre exemple de détail systématiquement non respecté, je dirai la présence de son dans l'espace. A ma connaissance, un seul long métrage décrit une scène dans l'espace ou aucun son n'apparait : Akira. Je ne crois pas avoir vu un seul autre exemple.

Bon, il est vrai qu'un croiseur interstellaire sans le son, ça en jetterai moins.

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Frapadingue le Lun 20 Aoû - 22:29


Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Mar 21 Aoû - 11:29

:RSAtongue: :RSAtongue:

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Ven 31 Aoû - 20:39

Je t'ai déniché un film dans lequel une famille de commerçants creuse un trou, plus exactement un tunnel avec des pioches. Il s'agit de 'Faites Sauter la Banque!' (1964), une comédie de Jean Girault, avec Louis De Funes qui campe un Investisseur revanchard.



Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Anarkhya le Dim 2 Sep - 1:24

bobusan a écrit: Comme autre exemple de détail systématiquement non respecté, je dirai la présence de son dans l'espace. A ma connaissance, un seul long métrage décrit une scène dans l'espace ou aucun son n'apparait : Akira.

2001 ?
Je suis pas sur et je l'ai pas sous la main pour vérifier. Mais sachant que A.C. Clarke etait dans la partie et que cette histoire de bruit dans l'espace agace les auteurs de S.F, de hard S.F, depuis un bail, on peut supposer que la physique y est respectée.


Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Leatherface le Dim 2 Sep - 11:44

Anarkhya a écrit:
bobusan a écrit: Comme autre exemple de détail systématiquement non respecté, je dirai la présence de son dans l'espace. A ma connaissance, un seul long métrage décrit une scène dans l'espace ou aucun son n'apparait : Akira.

2001 ?
Je suis pas sur et je l'ai pas sous la main pour vérifier. Mais sachant que A.C. Clarke etait dans la partie et que cette histoire de bruit dans l'espace agace les auteurs de S.F, de hard S.F, depuis un bail, on peut supposer que la physique y est respectée.
Exact. D'ailleurs les sons dans l'espace dans 2001 quand il y en a c'est de la musique classique de haute volée :RSAwink Marrant que Bobusan n'ait pas pensé en premier à celui-là :RSAsmileD:

P.S : j'ai revu le film tout dernièrement en blu-ray donc pas de prob à ce sujet : space=no sound.


Dead_Still_Alive


Leatherface
Texas Admin Massacre
Texas Admin Massacre

Localisation : Chainsaw 59

Voir le profil de l'utilisateur http://deadstillalive.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Frapadingue le Lun 3 Sep - 0:48

2001 ?
Comme le prétend Leatherface, il me semble que pas un son ne ne sort quand sa se passe in the space. Si il est possible qu'il reste de la musique et des sons d'ambiance durant ses moment là, ce film est tellement bien fait et ultra comtemplatif que dès qu'on mort à l’hameçon, tout ses éventuels défauts passent à la trappe.

Dans un genre un peu moins mystique, et philosophique il y a la suite:
2010: l'année du premier contact (sortie en 1985).
Bien que moins réussi que son ainé, le film apporte des réponses au premier épisode, tout en laissant en suspens toute la question philosophique du premier... comprendra qui pourra.

Ce qu'il faut savoir aussi:
Le premier film de la série 2001 est à l'origine directement conçu par Kubrick et le romancier Arthur C. Clarke.
Clarke est le principal père de "L’Odyssée de l’espace" et seul les deux premiers épisodes de la série ont eu droit à une adaptation cinématographique (Clarke, contrairement au premier épisode, n'a vraisemblablement pas participé activement à la création de la suite). Le premier Roman de la Saga à été écris conjointement avec Kubrick, les nouvelles de Clarke étant le support principal; la collaboration avec Kubrick ont engendré à la fois la création d'un roman, et un scénario de film (2001, A space Odyssey, pour ceux qu'ont pas suivie).

-La saga de l'Odyssée de l'espace se compose de 4 romans:

-2001 : A Space Odyssey (1968)
-2010 : Odyssey Two, (1982)
-2061 : Odyssey Three, (1988)
-3001 : The Final Odyssey (1997)

Anectode: ce qui m'a vraiment frappé et surpris; c'est que dans le deuxième épisode tourné en 1985, soit près de 15 ans plus tard que 2001, ont retrouve l'acteur principal du premier épisode qui semble ne pas avoir pris une ride.
Par contre, en cas d'adaptation cinématographique de 2061 et de 3001, je ne suis pas sure que l'acteur en question soit maintenant toujours aussi frais... En effet, certains personnages de la série reviennent de différentes manière dans les suites qui ont lieu bien plus tard et sur les deux acteurs principaux que l'ont retrouve dans 2061 et 3001, l'un est maintenant mort, et l'autre à pris un sacré coup de vieux...
Perso, je sait bien qu'il ne faut pas toucher au sacrée, mais je ne suis pas foncièrement contre l'idée d'un reboot de la série, incluant cette fois les 4 épisodes et les mêmes acteurs.

Petite analyse des deux films:

2001: une franche réussite. C'est vraiment un film contemplatif qui soulève à la fois des questions philosophique quand au passé de l'homme et à son avenir. Ont ne pas apprécier ce film si l'ont est incapable de comprendre sous jasent toute les questions qu'il soulève. Il ne faut pas attendre du film qu'il nous révèle l'origine du monolithe noir; au contraire c'est une invitation supplémentaire à la réflexion. Ont peu en effet donné une multitude d'interprétation et de sens au film et même y trouvé des raison logique et valable, mais jamais au grand jamais la question du monolithe n'a de réponse; si bien que ce dernier fait finalement figure de "Dieu" ou de "puissance supérieur".
Tel une présence absolu, le monolithe noir fait figure de mystère, j'ai rarement vue dans un autre film un objet aussi insignifiant avoir autant de présence tout en ayant un rôle si peu important: il ni 'y a nul besoin d'en parler ou de chercher à comprendre, le monolithe noir est là, tout puissant, incompréhensible, tel un dieu, il devient finalement accepté comme un fait pour le spectateur, comme pour les protagonistes de l'histoire...

2010: Une suite moins contemplative et mystique que le premier opus. Ont trouve dans ce film des réponses et des tenant d'explications en ce qui concerne l'échec de première mission spatiale de 2001. Le monolithe noir est toujours bien présent. Le principal intérêt du film réside dans les réponses logique qu'il donne aux événement de 2001, tout en laissant une ouverture quand à leurs interprétations. 2010 ne démystifie pas 2001; il met simplement en scène des "scientifiques" cherchant des réponses et une explication. L'histoire même du film et ses protagonistes sont en fait à considérer comme de simple spectateurs ignorant, partant à la recherche du "mystère". De ce fait, et malgré les quelques explications donné, le l'énigme reste toujours entiere.
Sans atteindre des sommets, 2010, est quand même une bonne petite suite à 2001 et est donc à voir pour tout ceux qui ont apprécier le premier.

La parabole définitive...



2010...



P.S: je n'ai pas lu les livres et j'ignore si l'énigme du monolithe noir est expliqué ou envisagé de différentes manières dans les romans, par contre je sait qu'en termes de scénario, les différent romans vont beaucoup plus loin (comme souvent). L'adaptation cinématographique de 2001 issue de la collaboration Clarke-Kubrick est par exemple plus vague en ce qui concerne les explications, et s'appuie aussi sur des "nouvelles" du romancier.
3001, dernier épisode de la série nous propulse dans un futur très lointain (normal, hein...) avec tout un tas de facteurs technologique vraiment issue de la science fiction, là ou 2001 est beaucoup plus axé réflexion et philosophie et ou le genre SF sert avant tout de support.

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Anarkhya le Lun 3 Sep - 21:45

Frapadingue a écrit:
3001, dernier épisode de la série nous propulse dans un futur très lointain (normal, hein...) avec tout un tas de facteurs technologique vraiment issue de la science fiction, là ou 2001 est beaucoup plus axé réflexion et philosophie et ou le genre SF sert avant tout de support.

On a déjà eu ce début de discussion (partie du film "the man from earth") et je reste persuadé qu'a contrario, la SF n'est pas un genre visuel, SF et réflexion sont intimement liés, je ne vois pas de dissociation à faire, c'est un genre qui mêle raisonnement et imagination.

Par contre, j'identifie bien pourquoi on voudrait la faire, cette dissociation, il y a ce film d'aventure situé dans l'espace, sorti quelques années après 2001, que l'on a voulu propulser comme héraut de la SF... Mais en omettant cette traitrise cinématographique qui, hélas, a bien marqué nos (et marqueront leurs) jeunes esprits, en revenant à la littérature donc, la SF explore et fait réfléchir depuis au moins 70 ans, Fondation d'Asimov, c'était dans les années 40.

D'ailleurs, "le bon docteur" lui-même, aurait dit un jour au sujet de la SF, qu'elle est "la seule forme de littérature qui soupèse sérieusement la nature des changements auxquels l’être humain fait face, ses conséquences et ses possibles solutions. Elle est la seule à se focaliser sur l'impact des avancées scientifiques sur la condition humaine."

Penchons nous sur des: Ghost in the Shell, Gunnm, Dune, Battlestar Galactica, Watchmen, Caprica, Fondation... pour ne citer que du très connu.


Dernière édition par Anarkhya le Mar 4 Sep - 21:04, édité 1 fois

Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par bobusan le Mar 4 Sep - 13:01

Anarkhya a écrit:Penchons nous sur des :Gunnm

En papier svp car, contrairement à Akira et surtout Ghost in the shell, l'adaptation animée de Gunnm, loin d'être mauvaise, est totalement incomplète.

@Deleauvive : Merci !! cheers

@Leather & Co : Je... Je n'ai pas vu 2001. Va falloir y remédier.

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Anarkhya le Mar 4 Sep - 21:03

Ah oui, papier, on est d'accord !

Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Frapadingue le Mer 5 Sep - 3:27

Papier, toujours papier...

La délicieuse caresse des doigts sur l'objet, l'odeur de l'encre... Rester scotché sur une planche, puis tourner la page... Et revenir en arrière... Mettre sa BD sous cellophane... dormir avec.... La faire congeler pour lui préserver toute usure du temps... Tuer en son nom...

Papier, surtout papier...

bobusan a écrit:En papier svp car, contrairement à Akira et surtout Ghost in the shell, l'adaptation animée de Gunnm, loin d'être mauvaise, est totalement incomplète.

AKIRA c'est du lourd en terme d'adaptation animé; mais papier c'est papier... Alors vote pour papier.


Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Mer 5 Sep - 14:04

Concernant 2001, j'étais complètement dedans lors des premiers visionnages. Puis, j'ai trouvé des incohérences notamment par rapport à la confrontation entre l'astronaute survivant et HAL, cette intelligence artificielle chosifiée chère aux geeks (Kubrick s'en explique dans les notes de prod.) et plus généralement un flou artistique (c'est le cas de le dire) concernant la mission en elle-même.

Concernant la Sci Fi hard, j'ai lu et apprécié quelques classiques (Angel Heart de Hjortsberg, des recueils de nouvelles) mais je n'ai aucun problème avec les adaptations qui s'éloignent du texte original lorsque la débauche d'effets ne nuit pas à l'intrigue, comme c'est hélas le cas de I Am Legend avec Will Smith et de Minority Report avec Tom Cruise.

Il faut savoir que certains de ces auteurs mythiques aujourd'hui crevaient la dalle ou pas loin, la quantité était parfois plus vitale que la qualité lorsqu'ils composaient des nouvelles. Ainsi, si les scénaristes peuvent s'emparer pour le meilleur d'une idée originale, c'est la réalisation qui pêche parfois en donnant dans la surenchère et le syncrétisme de circonstance.

Concernant Akira, je n'ai pas du tout apprécié l'anime. Le perso principal crie, fuit, se débat tout le long du récit, quel mouche l'a donc piqué scratch ? Idem pour le poussif Avalon (2001) de Mamoru Oshii. En manga récent que j'ai eu l'occasion d'apprécier, il y a SteamBoy (2004).

Je n'ai pas trop compris ce que Anar' trouvait à redire au long post de frapa. Il s'agissait apparemment de détailler (avec quelques redites) les livres et les adaptations cinématographiques ayant pour point de départ 2001, pas d'opposer de nouveau œuvre graphique et textuelle. La seule chose qui m'ait parue un peu bateau est cette notion pas toujours vérifiée que les livres allaient bien plus loin que les films.

Je trouve sa transition avec les mangas, les blockbusters, et les séries populaires des plus hasardeuses. Pour moi, ces œuvres modernes oscillent entre le bon divertissement avec effets spéciaux réussis (car intelligemment intégrés pas nécessairement les plus spectaculaires) et la platitude complète (équipes pas raccord entre elles, quêtes secondaires absconses, dialogues soporifiques), avec des perso souvent caricaturaux au possible.

Je ne vois pas comment on peut sérieusement les considérer comme des bases de réflexion métaphysique sur le futur ou sur les méfaits potentiels des progrès technologiques. Rien à voir avec un 2001 et sa sympathique suite, ou encore un Solyaris (1972).

Je précise qu'en écumant les autres sujets du forum, j'ai mis de coté un manga (Cyber City Oedo 808) que je verrai très prochainement, et j'ai choisi de me matter Sunshine (2007), parmi les films de sci-fi récents dont il était question.


Dernière édition par Deleauvive le Jeu 6 Sep - 10:06, édité 1 fois

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Anarkhya le Mer 5 Sep - 23:02

Deleauvive a écrit:
Je n'ai pas trop compris ce que Anar' trouvait à redire au long post de frapa.

Disons que j'ai senti poindre cette idée starwarsienne qui voudrait que la SF soit définie par l'un de ses éventuels contenants plutôt que par son contenu.

Deleauvive a écrit:
Je trouve sa transition avec les mangas, les blockbusters, et les séries populaires des plus hasardeuses. Pour moi, ces œuvres modernes oscillent entre le bon divertissement et la platitude complète (équipes pas raccord entre elles, quêtes secondaires absconses, dialogues soporifiques), avec des perso souvent caricaturaux au possible.

Je ne vois pas comment on peut sérieusement les considérer comme des bases de réflexion métaphysique sur le futur ou sur les méfaits potentiels des progrès technologiques.
Ta maman ne t'a jamais appris que c’était pas poli de parler des autres à la troisième personne, ah ces parisiens, toute une éducation à refaire.

Plus sérieusement, je veux bien que tu traines tout ce petit monde dans la "platitude" ou l'inintelligence, m'enfin va falloir user de plus de choses que d'adjectifs qualificatifs pour égayer la sentence du bourreau, parce qu'en l'état, tu viens simplement de placarder un verdict. Et moi, j'aime bien entendre le déroulement du procès avant qu'on en vienne au jugement.


Dernière édition par Anarkhya le Jeu 6 Sep - 11:54, édité 1 fois

Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Deleauvive le Jeu 6 Sep - 0:33

Nul besoin de mettre platitude entre guillemets, c'est bien de cela dont il s'agit à mon sens. Je ne placarde rien du tout, j'ai contesté l'idée ou le sous-entendu que ces œuvres puissent avoir des répercussions philosophiques ou métaphysiques du même niveau que 2001 et les autres films que j'ai cités. C'est sur ce terrain que le débat pourrait avoir lieu, non pas sur leurs qualités "techniques" ou leur popularité.

Autrement dit, ce serait plutôt à toi de nous dire quel regard elles offrent sur le futur (qui ne soit pas déjà décrit par les précurseurs sus-cités), quel nouvel univers vestimentaire, architectural ou comportemental elles nous proposent (à la suite du Cyberpunk), et contre quels dangers elles nous préviennent eu égard aux technologies (dont les écolo et les adeptes du new-age avant eux, ne nous rebattent pas déjà les oreilles).

Étrange de devoir justifier ce qui n'est qu'un simple désintérêt (pleinement assumé) d'une surenchère des gros effets et des jeux d'acteurs approximatifs qu'on y trouve à profusion, notamment au niveau des séries que tu sembles affectionner par dessus tout.

Je peux quand même dire un mot de Battlestar Galactica. La série dépeint des jeunes Officiers féminins à poigne pas crédibles vu qu'elles ont été choisies pour leur plastique, des oppositions de type intérêts militaire VS intérêts civils qui font patiner l'intrigue, et j'ai bien vu de mes yeux éberlués une bombe exploser dans le hangar des véhicules alors que les scénaristes n'en étaient pas encore à ce stade concernant la "caractérisation" du traître / membre d'équipage névrotique qui aurait pu commettre cet attentat.

Je ne me souviens plus exactement des 2-3 épisodes concernés, mais il y a aussi une sorte de quête du Graal fumeuse dans des décors kitchs. Puis la série dégénère en drame hystérique avec de moins en moins de missions d'exploration ou de menace extra-terrestre à juguler. Une des causes probables me semble facile à expliciter : Le parti-pris de vouloir se départir de Galactica (1979) en expurgeant la série de toute forme d'humour.

De plus, j'insiste sur le jeu des acteurs car ce dernier pourrait aider à mieux faire passer la pilule si l'on se résigne à admettre qu'au XXIème siècle, trouver une histoire originale pour les épisodes à venir tient de la gageure. Une trouvaille des scénaristes des années 80s était de créer une relation privilégiée entre le pilote et son bolide (K2000, Tonnerre Mécanique), dans le cas de Star Wars cela passait par les droïdes, mais comment s'amouracher d'un amas de pixels tout à fait ressemblant à tout autre amas de pixel censé représenter un vaisseau spatial de combat ?


Dernière édition par Deleauvive le Ven 7 Sep - 17:05, édité 1 fois

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Anarkhya le Jeu 6 Sep - 12:59

Deleauvive a écrit:Je ne placarde rien du tout, j'ai contesté l'idée ou le sous-entendu que ces œuvres puissent avoir des répercussions philosophiques ou métaphysiques du même niveau que 2001 et les autres films que j'ai cités.

Venir expliquer qu'une chose est plate parce qu'elle est plate sur un forum de discussion, c'est du placardage, au mieux par maladresse, au pire par arrogance, et point barre.

Deleauvive a écrit:Autrement dit, ce serait plutôt à toi de nous dire quel regard elles offrent sur le futur (qui ne soit pas déjà décrit par les précurseurs sus-cités), quel nouvel univers vestimentaire, architectural ou comportemental elles nous proposent (à la suite du Cyberpunk), et contre quels dangers elles nous préviennent eu égard aux technologies (dont les écolo et les adeptes du new-age avant eux, ne nous rebattent pas déjà les oreilles).
En somme, tu prétends que tout a déjà été écrit pour celui qui a tout lu, et c'est sans doute vrai, mais combien ont eu le loisir, la capacité ou l’intérêt scolaire à explorer des concepts parfois classiques de la philosophie ?
Je crois simplement que transmettre des messages au moyen du divertissement est une noble façon de diffuser des idées intéressantes en soi, idées qui n'auraient eu autrement que les faveurs d'un public d'initiés baignant dans le luxe que constitue l'accès à la connaissance menant aux réflexions de type existentiel, moral, politique, sociologique ou historique.

Les bouquins, films, séries, mangas et animes que j'ai cité sont dans cette catégorie d'ouvrage, manipulant des concepts parfois épineux et les distillant avec parcimonie, joignant l'imagination à la réflexion, et de fait honorent leur genre, la science-fiction. Et je n'ai aucune envie de prouver l'évidence, à savoir prouver l'existence de leur teneur en réflexion, il suffit de les lire ou de les regarder.







Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question pour les fans de films d'horreur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum