Un journaliste OSE poser une vraie question

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Lun 30 Juil - 13:13

Et en plus elle prend les gens pour des cons...

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Lun 30 Juil - 16:01

Heu, c'est bon, on a compris je crois tongue .

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Leatherface le Jeu 2 Aoû - 9:25

Deleauvive a écrit:Heu, c'est bon, on a compris je crois tongue .
Ah bon ? Pourtant y a toujours autant de décérébrés à ses "concerts" playback :RSAtongue:


Dead_Still_Alive


Leatherface
Texas Admin Massacre
Texas Admin Massacre

Localisation : Chainsaw 59

Voir le profil de l'utilisateur http://deadstillalive.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Ven 3 Aoû - 1:52

Leatherface a écrit:
Deleauvive a écrit:Heu, c'est bon, on a compris je crois tongue .
Ah bon ? Pourtant y a toujours autant de décérébrés à ses "concerts" playback :RSAtongue:

Madonna est un produit commercial qui surfe depuis toujours sur le succès de Michael Jackson. Il l'ont toujours fait passer comme le phénomène POP, féminin et blanc. En réalité MJ à toujours dominé le domaine et l'ont c'est servie de lui pour engendrer toute la POP de merde qui pollue l'industrie musicale depuis la fin des années 1980.
Il va de soi qu'en matière musical, MJ surpasse de loin tout ce merdier, et que l'industrie c'est servie de lui pour créer et imposé toute une idéologie mondialiste.

Michael fut un véritable tueur dans le genre; chanteur, compositeur et danseur (dans l'ordre). Il ne laisse aucun véritable héritier, c'est le King of Pop, et c'est pour ça que l'histoire devrait s'arrêter là. Madonna, c'est depuis toujours de la merde, comme la grande majorité des artistes qui ont suivie et utilisé, et utilise encore le son et le style POP de MJ.

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par rodi le Ven 3 Aoû - 8:00

Madonna, c'est depuis toujours de la merde, comme la grande majorité des artistes qui ont suivie et utilisé, et utilise encore le son et le style POP de MJ.

J'aime bien les tubes années 80 de Madonna du début de sa carrière, aujourd'hui Madonna fait de la daube commerciale sans se soucier du reste






rodi
Moderatum Moderator
Moderatum Moderator

Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Leatherface le Ven 3 Aoû - 8:51

rodi a écrit:
Madonna, c'est depuis toujours de la merde, comme la grande majorité des artistes qui ont suivie et utilisé, et utilise encore le son et le style POP de MJ.

J'aime bien les tubes années 80 de Madonna du début de sa carrière, aujourd'hui Madonna fait de la daube commerciale sans se soucier du reste

Putain merde.... je plussoie avec Deleauvive :RSAtongue: cheers


Dead_Still_Alive


Leatherface
Texas Admin Massacre
Texas Admin Massacre

Localisation : Chainsaw 59

Voir le profil de l'utilisateur http://deadstillalive.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Ven 3 Aoû - 14:25

Leatherface a écrit:
Putain merde.... je plussoie avec Deleauvive :RSAtongue: cheers

Plutôt avec Rodi, non ?

Ceci dis, encore heureux que Madonna ai sortie des truques potables. Tout n'est pas non plus à jeter.

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Mer 8 Aoû - 0:31

Je suppute qu'il a plussoyé par rapport à l’intérêt limité de poster ce clip que tout le monde connaît, et de relayer l'opinion répandue chez les détenteurs d'oreilles un minimum entraînée que Madonna, c'était mieux avant.

Puisque vous semblez tenir à avoir des nouvelles fraîches de la Madonne malgré tout, voici sa dernière déclaration publique, avec un brin de contexte (l'esclandre hivernale des Pussy Riot dans une grande église à Moscou) :

Le procès des Pussy Riot en Russie a suscité un concert de critiques internationales, notamment dans le milieu artistique. Les Pussy Riot "méritent d'être libres", a lancé Madonna en concert à Moscou ce mardi soir. Elle avait déjà dit espérer que "le tribunal ferait preuve de clémence et que ces femmes [Note de Deli : ces furies, serait sans doute plus approprié :twisted: ] seraient bientôt remises en liberté", selon les médias russes.

Extrait d'un article de l'Express

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par bobusan le Mer 8 Aoû - 14:49

Frapadingue a écrit:MJ à toujours dominé le domaine

Bizarre cette phrase. :RSAtongue:

Frapadingue a écrit:
Michael ne laisse aucun véritable héritier.

C'est un peu réducteur, non ? Je ne suis pas spécialiste de la pop (enfin j'aime pas la plupart du temps) mais y a quand même de bonne choses. Par exemple : Prince (enfin symbole de l'amour, je sais plus comment faut l'appeler c'con là) reste aussi un gros morceau, en tout cas sur scene, c'est du haut niveau (je parle de son, le visuel ne m'intéresse pas dans les concerts). Puis y a ce qu'on a pas en France : Dave Matthiews par exemple est pop, et très bon.

Et concernant les année 80, même si elles ont fait beaucoup de mal à l'art, je leur trouve un coté coloré, bon enfant, et plus varié qu'aujourd'hui, où la grande tendance populaire c'est : ou la caillera bang bang avec des bijoux, ou les jennifer qui ressemble à des péripatéticiennes.

bobusan
Fire de Brand
Fire de Brand

Localisation : Void (Meuse)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par belmont55 le Mer 8 Aoû - 19:38

bobusan a écrit:
Frapadingue a écrit:MJ à toujours dominé le domaine

Bizarre cette phrase. :RSAtongue:

Frapadingue a écrit:
Michael ne laisse aucun véritable héritier.

C'est un peu réducteur, non ? Je ne suis pas spécialiste de la pop (enfin j'aime pas la plupart du temps) mais y a quand même de bonne choses. Par exemple : Prince (enfin symbole de l'amour, je sais plus comment faut l'appeler c'con là) reste aussi un gros morceau, en tout cas sur scene, c'est du haut niveau (je parle de son, le visuel ne m'intéresse pas dans les concerts). Puis y a ce qu'on a pas en France : Dave Matthiews par exemple est pop, et très bon.

Et concernant les année 80, même si elles ont fait beaucoup de mal à l'art, je leur trouve un coté coloré, bon enfant, et plus varié qu'aujourd'hui, où la grande tendance populaire c'est : ou la caillera bang bang avec des bijoux, ou les jennifer qui ressemble à des péripatéticiennes.


Tu oublies les dj en carton qui passent leurs vacances à ibiza... c'est des bons ceux la, des très bons

belmont55
Come Get Some
Come Get Some

Localisation : nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Jeu 9 Aoû - 9:31

Tu sais à Ibiza, les stars ce sont surtout les boites, littéralement arrosées de cash par les vacanciers. Ces derniers sont parfois "dopés" ou ont envie de se défouler à s'en faire péter les tympans donc la qualité du son n'est pas franchement leurs soucis. Perso, je garde un bon souvenir de ces nuits blanches survoltées.

Concernant MJ, je pense qu'il est temps de tourner la page. Il est bon d'avoir à l'esprit que son apogée remonte aux années 80 (pour moi, Bad est déjà sur la pente déclinante question rythmique, même si j'adore certaines des chansons de l'album). C'est notamment sa collaboration avec le Producteur de génie, Quincy Jones, qui l'avait propulsé au sommet... Et celle avec son frère pour relancer sa carrière qui l'a achevé, dit-on.

Il n'y a peut-être pas de relève crédible le concernant (celle de Madonna semble être en la personne de Lady Gaga) mais on pourrait en dire autant de Freddy Mercury par exemple.

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Jeu 9 Aoû - 10:53

@Deleauvive.

Ont peu comparer Freddie Mercury à MJ dans le sens ou ce sont des artistes qui ne sont pas interchangeable avec d'autres. Les talents de composition et de chanteurs qu'ont un Mercury et un Jackson ne se retrouve pas à tout les coins de rue.

-Thriller et BAD ne sont pas ce que MJ à fait de mieux musicalement, je dirait même que ce sont les moins bon dans leur ensemble.

-HIStory, et Invincible sont des album musicalement beaucoup plus complet et abouti que BAD et Thriller.

-Dangerous, est le meilleur album de MJ.

-Off the Wall est bon, mais marque surtout la fin d'une époque et un nouveau départ pour MJ. C'est l'album solo le plus funk du chanteur.

Il est bon d'avoir à l'esprit que son apogée remonte aux années 80

Apogée Médiatique. Musicalement, MJ à toujours été bon à toutes les époques.

(pour moi, Bad est déjà sur la pente déclinante question rythmique, même si j'adore certaines des chansons de l'album).

Dangerous ET Invincible sont très loin devant BAD en matière de trouvaille rythmique et de percussion.


Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Jeu 9 Aoû - 13:10

En pop old school, j'étais fan de George Michael, Frankie Goes to Hollywood, des deux nains blafards à la voix qui porte : Jimmy Sommerville et Boy George, des Cure.

De Prince aussi, mais les errements au niveau de sa discographie pléthorique après la folie Purple Rain rendent son œuvre plus difficile à aborder.

Un peu plus tardivement, il y a eu les grosses machines pop rock, comme les Cardigans, Genesis avec Phil Collins (de la soupe, malgré l'excellent Invisible Touch), son ex-comparse Peter Gabriel (œuvre respectable mais j'accrochais pas trop, à part l'album So...).

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Jeu 9 Aoû - 15:30

Pas du tout mes gouts et influences. Mis à part un peu The Cure (D'ailleurs dès que jarrette les antidépresseurs il faudra que je re-écoute plus sérieusement Pornography).

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Jeu 9 Aoû - 18:05

Heu Genesis, c'est clairement pas une influence. Je trouve que Invisible Touch envoie bien, mais Phil qui beugle "Jesus he loves me, and he knows I am right" (Jesus m'aime, et il sait que je suis dans mon bon droit!), même si c'est du second degré, très peu pour moi. Par contre, les débuts de ce groupe dans le prog rock, avec Peter Gabriel aux commandes peuvent être intéressants à explorer, même si c'est quand même "spé" (il y a aussi la comédie musicale Lamb Lies Down on Broadway à leur actif, pour les curieux).

Mes influences seraient plutôt les Beatles (puis Lennon en solo), les Doors, les Floyd, Bob Dylan, Depeche Mode, FGTH (déjà mentionné), Iggy Pop, Polnareff, Blur, Dire Straits...

Des métalleux essayèrent de m’embrigader (j'ai assisté à un concert d'Anthrax!), j'ignorais que les spectateurs bougeaient réellement la tête en rythme bounce pendant le live.

Frapadingue a écrit:il faudra que je re-écoute plus sérieusement Pornography).
Je prefère The Head on the Door, sorti 3 ans plus tard, mais si tu veux l'écouter dans les meilleure conditions, je te conseille l'édition spéciale, avec les titres supplémentaires suivants :





Enfin pour moi, leur titre avec paroles le plus "gloomy" reste Lullaby.

bobusan a écrit:concernant les année 80, même si elles ont fait beaucoup de mal à l'art
Tu pourrais argumenter ? A quel forme d'art auraient-elles fait du mal, et pour quelle raison ?

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Ven 10 Aoû - 3:56

Le débat commence à devenir intéressant, mais ont est aussi de plus en plus hors sujet, mais après tout pourquoi pas...

Heu Genesis, c'est clairement pas une influence. Je trouve que Invisible Touch envoie bien, mais Phil qui beugle "Jesus he loves me, and he knows I am right" (Jesus m'aime, et il sait que je suis dans mon bon droit!), même si c'est du second degré, très peu pour moi.

C'est là tout le problème avec Genesis. Ce groupe, comme d'autres, à une histoire complexe. Si Phil Collins n'as pas fait que du bien au groupe en matière de prog, il est indéniable qu'il demeure un excellent batteur, chanteur, compositeur, interprète en matière de pop. Ceci dit, il m'agace aussi beaucoup tant il est toujours dans le même registre. Phil est bon, mais il à toujours manqué de variation. Si aujourd'hui une partie du grand public connait Genesis, au moins de nom c'est aussi grâce à Phil.

avec Peter Gabriel aux commandes peuvent être intéressants à explorer, même si c'est quand même "spé"

De toute façon le "prog" c'est tout le contraire de la pop, ce n'est pas un style "direct" et ce genre de musique demande une écoute "intellectuel" si je puis dire...

Mes influences seraient plutôt les Beatles (puis Lennon en solo), les Doors, les Floyd, Bob Dylan, Depeche Mode, FGTH (déjà mentionné), Iggy Pop, Polnareff, Blur, Dire Straits...

C'est déjà plus dans mes gouts. Particulièrement des Doors, des Beatles et de Iggy Pop. Dylan, c'est bien, c'est un grand compositeur, mais je trouve ses albums gonflant, dans le genre, je lui préfère finalement Neil Young. J'aime bien Blur, aussi, mais je préfère feu Oasis...

Concernant The Cure. Je ne connait pas grand chose de leurs discographie. Mis à part leurs "tubes" et deux ou trois disque, dont l'excellent Pornography. De toute façon, j'ai écouté et j'écoute encore tellement de musique que à la longue il devient difficile de repérer le bon du mauvais...
j'écoute toujours les artistes via leurs album; il est inconcevable pour moi de les jugés autrement que de cette manière. Ma vison est "d'ensemble" et ne fonctionne pas par "single".

Tu pourrais argumenter ? A quel forme d'art auraient-elles fait du mal, et pour quelle raison ?

Je pense qu'il parle du fait que la musique des années 80 à souvent été polluer à outrance par les nouvelleS "technologie". Les sons synthétique ont commencer à faire leur apparition un peu partout. D'ailleurs, à mon avis, si MJ avait enregistrer BAD et Thriller dans les années 70 ou avec de meilleurs moyens, comme dans les années 90, le résultat n'aurait été que meilleurs. A l'époque, certains artistes ont d'ailleurs refusé d'enregistré leurs musique de cette manière, préfèrent un traitement plus "traditionnel" de leur musique (si je ne me trompe pas, c'est d'ailleurs le cas pour l'enregistrement de AFD de Guns N roses; le "band" voulait absolument être enregistré en analogique et au plus près de leurs instru, dans un style purement "traditionnel").

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Ven 10 Aoû - 11:59

Frapadingue a écrit:ont est aussi de plus en plus hors sujet, mais après tout pourquoi pas...
On verra bien quand l'ami Anar' sifflera la fin de la récré :zen:

De toute façon, j'ai écouté et j'écoute encore tellement de musique que à la longue il devient difficile de repérer le bon du mauvais...
Avec The Cure, les impressions lors de l'écoute dépendent de l'humeur du moment. Il reste que, comme pour Bowie, il y a des merdes sans nom (morceaux criards, instrus expérimentaux) au sein de certains de leurs albums. C'est pourquoi une écoute façon best of ne me dérange pas. Cela dit, d'après moi, le but n'est pas de se saturer de musique, même de qualité, mais de ponctuer certains moments de travail ou de détente. Il y a l'ambient qui délasse bien son homme (Charles Lloyd, Jan Garbarek, Air...), ou la classique (clavecin...).

D'ailleurs, à mon avis, si MJ avait enregistrer BAD et Thriller dans les années 70 ou avec de meilleurs moyens, comme dans les années 90, le résultat n'aurait été que meilleurs.
J'avais déjà mentionné que je n'adhérais pas à ce genre de raisonnement par l'absurde "et si ceci, et ci cela". Concernant Thriller, je ne pourrais jamais être objectif tant cet album et les clips correspondants ont électrisé notre génération à leur sortie. "Beat it!" fut un sacré cri de ralliement pour ceux qui comme moi n'étaient pas franchement apprécié de certains de ses camarades de classe. Bon, Je trouve la chanson Thriller imbitable suite au matraquage de ces dernières années, mais c'est un autre problème.

Sans aller jusqu'à détailler mes goûts musicaux par genre, je peux te citer deux albums qui ont bercé ma jeunesse :
Le premier album de Terence Trent d'Arby (introducing...), sorti quasiment en même temps que Bad. Quelle claque! Je peux te dire que durant nos vacances sur la Côte, nous nous passions bien des onomatopées et autre "come on, girl!" de MJ.
L'album de dEUS Worst Case Scenario, du hard rock belge indé, qui eut accompagné mes premières lattes de chichon / lampées de vodka Zubrowska entre potes. Punaise, je me rends compte que j'ai omis de mentionner Gainsbourg, Coltrane, Pearl Jam, Noir Dez et Thiéfaine!

Les sons synthétique ont commencer à faire leur apparition un peu partout.
Telles étaient les 80s, dans leur essence :
Trop de synthés, trop de sax, trop de Jordy et de Licence IV, trop de David Hasselhoff, trop de néons, trop de poils sur les foufounes et de crêtes sur les cranes, trop de Cicciolina w00t!

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Dim 12 Aoû - 4:29

On verra bien quand l'ami Anar' sifflera la fin de la récré :zen:

C'est bon, je crois qu'il est en vacance, ont peu se traiter de tout les noms et dire n'importe quoi dans la joie et la bonne humeur !

Avec The Cure, les impressions lors de l'écoute dépendent de l'humeur du moment. Il reste que, comme pour Bowie, il y a des merdes sans nom (morceaux criards, instrus expérimentaux) au sein de certains de leurs albums.

C'est le cas de beaucoup d'artistes et de la musique en général. Tout les artistes ont leurs hauts et leurs bas, et chacun ont leur style. Ont écoute un style de musique, ou un artiste aussi en fonction de sa propre humeur, et de son état d'esprit. Il y a certains album ou artiste que je ne pas piffré par moment, mais que j'apprécie, voir que j'aime beaucoup à d'autres.
Le drame, c'est que je constate qui il y'a des gens qui n'écoute qu'un seul genre de musique et principalement que leurs "idole". Il ni y a chez eux aucune ouverture et aucune recherche musicale.


J'avais déjà mentionné que je n'adhérais pas à ce genre de raisonnement par l'absurde "et si ceci, et ci cela".

C'est aussi mon cas. Mais dans le contexte ou je l'aborde je voulait surtout signifier que les album BAD et Thriller aurait sans doute été tout aussi bon, voir meilleur si il avait été conçu dans les années 70 ou 90. Je ne refait pas l'histoire, et j'accepte ses deux album tel qu'il sont. Mais en tant que "petit" connaisseur de l'artiste et amateur de musique en général, je ne considère vraiment pas que Bad et Thriller et ce qu'à fait de mieux MJ. j'estime que Dangerous est sont meilleur album; et si ont à chercher à le tuer médiatiquement à cause de sa "manière de vivre" et ses pseudo histoire de pédophilie dont ont ne connait même pas un ongle des dossiers, sa musique, elle, n'a fait que s'enrichir depuis les années 90.

Il est important de savoir aussi que MJ enregistrait en permanence ses créations; en moyenne pour un album il enregistrait une trentaine de chansons, il à toujours été hyper perfectionniste et productif. Pour INVINCIBLE, il à même enregistré une soixantaine de chanson; toutes en partie finie et mixé.
S'ajoute à ça, depuis les années 80 aussi tout un tas de contributions musicale avec d'autres artistes ou il n'a même pas désiré être mentionné (sortie ou non ) + tout ses enregistrement solo jamais sortie des studios, dont des compositions en musique classique (MJ jouait parait-il très bien du piano).
Bref, tout ça pour dire que niveaux musical, il y a du matos, et que SONY n'a pas fini de nous sortir régulièrement des best-of MJ, avec à chaque fois 1 ou 2 inédits...

D'ailleurs, les inédits issue de sessions d'enregistrement divers de MJ et qui apparaissent régulièrement au compte goute depuis 20 ans sur les divers best-of ou re-édition, parlons en:
C'est bien simple; si tu sélectionne bien, et que tu compile le tout, rien qu'avec les "inédits" ou certain morceaux pirate de bonne qualité t'as largement de quoi te faire un double album d'inédit de MJ: et ça ne sera pas de la merde, loin de là.

Sans aller jusqu'à détailler mes goûts musicaux par genre, je peux te citer deux albums qui ont bercé ma jeunesse :
Le premier album de Terence Trent d'Arby (introducing...), sorti quasiment en même temps que Bad. Quelle claque! Je peux te dire que durant nos vacances sur la Côte, nous nous passions bien des onomatopées et autre "come on, girl!" de MJ.

Bel album en effet. Mais en même temps, c'est un peu de la soupe. Faut dire aussi que à l'époque je n'avait que 7-8 ans, que je n'écoutait donc pas de musique, et que le clip de Thriller m'avait traumatisé... J'ai réellement commencer à écouter de la zic vers 11-12 ans avec Dangerous de MJ, Live at Wembley de Queen et le best of Ultimate expérience de Hendrix... Bref avec un pédophile, un PD et un Noir (gniark, gniark, j'en profite que Anar soit pas là). Je considère encore aujourd'hui que ses trois albums (bien que pour Hendrix, il s'agisse d'un best of) font partie des meilleurs albums de tout les temps. Mais en même temps faut relativisé, puisqu'il existe un nombre assez important "d'album de tout les temps".

L'album de dEUS Worst Case Scenario, du hard rock belge indé, qui eut accompagné mes premières lattes de chichon / lampées de vodka Zubrowska entre potes. Punaise, je me rends compte que j'ai omis de mentionner Gainsbourg, Coltrane, Pearl Jam, Noir Dez et Thiéfaine!

Oui bon là ont se comprend plus, et les gouts s'entrecroise...
-dEUS n'a jamais été un groupe de "hard rock". C'est un grope du courant alternatif et qui à flirté avec la pop et le grunge. Perso je suis pas fan, mais j'ai pas non plus étudié vraiment à fond leur disco.
-Gainsbourg, je kiff, je suis fan, j'ai tout ses albums. J'accepte aussi volontiers la critique de ses détracteurs du moment qu'elles soient construite et argumenté. Gainsbourg, c'est le rap avant l'heure, il à tellement utilisé le travail des "autres" et ses connaissance général que l'ont peu lui reprocher un certain plagiat; mais pour sa défense, je dirait qu'il à fait ça avec beaucoup de talent et de style. J'apprécie particulièrement ses deux dernier album, ou il se la joue MJ...(d'ailleurs il le cite dans live sur love on the beat, il me semble).
-Noir Dez: insupportable à mes oreilles, malgré quelques bon morceaux. J'ai pas attendu que Cantat aille en taule pour meurtre pour me rendre compte que ce type était ultra gauchisé, imbus de sa personne et du genre "faites ce que je dis, mais pas ce que je fait". Parfois j'ai du flair comme ça et résultat, ce connard tue lâchement sa maitresse et sa pauvre femme à finie par se suicider; avec un tel bilan, qu'il se taise a jamais, et qu'il disparaisse dans l'ombre. Dès les années 90, j'ai jamais pu blairé son discours et j'ai flairer qu'a travers sa musique aux airs blusies-grunge il y avait vraiment que du "faux". Merci à moi de ne pas être tromper et bon courage à lui pour se reconstruire dans sa nouvelle vie et dans sa capacité de se remettre en question; même si j'en doute, puisque ce con à réussie à remonté sur scène peu après sa sortie de prison et à ressortir des "single".
-Pearl Jam: Indiscutablement un vrai groupe de talent née sur les cendres de Mother Love Bones. C'est l'un des rare groupe dit de "grunge" encore en activité. Je suis toujours très attentif à chaque nouvel sortie d'album du groupe et aux travaux d'Eddie Vedder (même si aujourd'hui ils peinent de plus en plus à me surprendre)
-Coltrane: Un artiste que je trouve un peu sur médiatisé. Non pas que le bonhomme soit mauvais, mais je me suis un temps intéresser au jazz en général pour me rendre compte de deux choses:
1. Ce genre de musique est souvent difficile d'accès.
2.Il existe depuis toujours des artistes du même genre moins médiatisé mais qui côtoie finalement de très peu les dites "légendes du jazz". Ne m'y connaissant que très peu, je ne peu donc pas donner "d'exemples". La seul chose que j'ai pu y comprendre à travers mes écoutes, c'est que le Jazz ne se résume définitivment pas à Coltrane ou à Davis.
-Thiéfaine: Je sèche ! J'ai jamais eu le temps de m'intéresser à sa riche discographie. Mais en même temps, il faut savoir, que je suis très attentif aux musique francophone. Contrairement aux artistes anglophone, je prend un malin plaisir à analyser les paroles, le style, et les messages qu'envoie un chanteur francophone. De plus, je ne juge que par "albums". Je préfère toujours mille fois un disque sans "tube" mais cohérent, qu'un album avec trois super "tubes" dans album de merde...

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Leatherface le Dim 12 Aoû - 7:05





Dead_Still_Alive


Leatherface
Texas Admin Massacre
Texas Admin Massacre

Localisation : Chainsaw 59

Voir le profil de l'utilisateur http://deadstillalive.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Dim 12 Aoû - 13:21

Frapadingue a écrit: Il y a certains album ou artiste que je ne pas piffré par moment, mais que j'apprécie, voir que j'aime beaucoup à d'autres.
Par exemple ? Perso, j'ai fait une over dose de Beatles, il a fallu quelques années avant que je me remette à en écouter.

je ne considère vraiment pas que Bad et Thriller et ce qu'à fait de mieux MJ. je voulait surtout signifier que les album BAD et Thriller aurait sans doute été tout aussi bon, voir meilleur si il avait été conçu dans les années 70 ou 90
Tu continues à asséner cet argument qui n'en est pas un. Nous n'avions pas le même âge quand nous avons abordé l’œuvre de MJ, donc tu peux tourner le problème dans tous les sens, ses albums nous ont marqué différemment, Thriller pour moi, Dangerous pour toi, et comme par hasard, quand nous étions pré-ados. Thriller était LA K7 à avoir dans son walkman à l'époque, puis celles de 3 d'Indochine, de LoveSexy de Prince, de Music for the Masses de DM, ne t'en déplaise.

si ont à chercher à le tuer médiatiquement à cause de sa "manière de vivre" et ses pseudo histoire de pédophilie
Rends-toi au jardin municipal de ton quartier, propose aux bambins de venir voir des films chez toi sur ton lit, tout en leur distribuant des friandises, leurs mères te mettront en pièces avant que la police n'arrive.
Il est possible qu'il n'ait rien fait de pénalement répréhensible avec ces enfants qui venaient et restaient dormir dans son ranch, mais tu ne peux pas nier qu'à l'observation de son comportement infantile (batailles de pistolet à eau autour de la piscine avec lui comme seul adulte), on lui ait imputé à raison de sérieux problèmes psychologiques. La médiatisation du mariage limite arrangé avec la fille Presley n'a berné que les gogos par rapport à son étrange indifférence concernant la gente féminine. Et je ne parle même pas de sa mégalomanie. Je ne conteste aucunement son professionnalisme époustouflant, mais l'un n'empêche pas l'autre.
Je ne sais pas si tu es au courant : La rumeur selon laquelle il dormait dans un caisson est entièrement de son fait. Cet olibrius n'avait rien trouvé de mieux à faire que de se faire photographier volontairement dans un caisson médical, les yeux clos (rien à voir avec un caisson destiné à dormir avec un air oxygéné) pour jouer un tour à ses détracteurs. Résultat, il se prend le retour de manivelle en pleine face. Puis, les années 80s n'étaient pas uniquement son apogée médiatique, il avait à cette époque un look cuir étudié du plus bel effet et des relations au beau fixe avec ses fans et décentes avec sa famille, il ne cherchait pas à se grimer ou à brouiller les pistes concernant ses origines outre mesure.

Pour INVINCIBLE, il à même enregistré une soixantaine de chanson; toutes en partie finie et mixé.
Libre à lui, lorsqu'il en était encore temps, de se retourner contre sa maison de disque et sortir les fameux morceaux sous un autre blaze, à l'instar d'un Prince. Perso, je n'irai pas dénicher ses bootlegs, pourtant je ne suis pas ignorant du phénomène. J'ai pas mal de son non-officiellement labellisé dans ma tabatière ("cassettes" de Lennon, Live's de Queen...) , et je n'ai pas attendu que les maisons de disque s'engouffrent dans la brèche pour cela (ni Internet, il s'en vendait aux Puces).

(introducing...) Bel album en effet. Mais en même temps, c'est un peu de la soupe
Faudrait savoir! De l'art de critiquer pour critiquer :neutral: .

Bref avec un pédophile, un PD et un Noir.
Je trouve cela laid et vieillot "PD" (diminutif de pédéraste à l'origine). Autant employer le terme homo, ou gay à la limite.

dEUS n'a jamais été un groupe de "hard rock". C'est un grope du courant alternatif et qui à flirté avec la pop et le grunge.
Oui, je confirme. J'emploie le terme hard rock de manière impropre, dès que ça cogne, ça distord et braille en fait.

J'apprécie particulièrement ses deux dernier album, ou il se la joue MJ...
C'est surtout qu'il a été chercher un collectif New Yorkais, et que la sauce à bien prise. Quand il était dans sa période Reggae, il se la jouait pas spécialement Bob Marley, si ?

Noir Dez: insupportable à mes oreilles, malgré quelques bon morceaux. J'ai pas attendu que Cantat aille en taule pour meurtre
La Marie T. n'était pas une Sainte non plus, parait-il. Par rapport à ton déni de sa légitimité à poursuivre sa carrière, je pense que tout le monde a droit à une deuxième chance. Il n'y a que dans ce pays que l'on est considéré comme un pestiféré dès le premier faux pas (divorce, faillite...).
Perso, j'ai été happé par la puissance brute du son destroy de Noir Dez et par les paroles incantatoires de Cantat dès la sortie du Live 'Dies Irae'. Effectivement, à l'époque j'en avais presque fait une philosophie de vie, ce qui a pu contribuer à me marginaliser. C'est parce qu'il avait mentionné cet auteur dans une chanson que j'ai entrepris la lecture de Lautréamont; Un poète maudit qu'il est bon d'avoir lu au moins une fois, d'après moi. J'avais remarqué ses dithyrambes anti-capitalistes plus tardivement, et elles n'ont pas affecté mon appréciation de leur zic, dans l'ensemble.

Pearl Jam
Heureusement qu'il y a les Live, je trouve certains albums studio un peu mou du genou.
Mon album préféré : VS, musique et iconographie comprise (cette pochette!). Encore une fois, ce n'est peut être pas le meilleur, mais celui qui m'avait fait la plus forte impression, dans la lignée du Nevermind de Nirvana.

Coltrane - Non pas que le bonhomme soit mauvais
Le gars ne faisait qu'un avec son instrument. Merci pour lui geek !
Blague à part, je trouve que sur sa (triste) fin, ses expérimentations "spatiales" basées sur le free jazz sont un peu difficiles à enquiller. Par contre, son Quartet avec McCoy Tyner au piano me parait incontournable. L'alchimie entre lui et Davis était très forte, ce dernier veillait sur lui comme un véritable père, mais le besoin d'indépendance de Coltrane a fait qu'ils se sont séparés au milieu d'une série de concerts mémorables.

Ce genre de musique est souvent difficile d'accès.
C'est un préjugé. Le Jazz des années 30-40 était sautillant et davantage destiné à animer groupes, parades qu'à une écoute en solo sur platine hi fi. Après la guerre, Charlie Parker, Monk et d'autres ont voulu changer la grammaire un peu conventionnelle du Jazz des origines. Puis, le blues et les revendications sociétales ont (re)fait irruption sur la scène US (le mouvement hard bop, dont Coltrane est un des représentants avec Freddie Hubbard). Si tu cherches un excellent saxophoniste de Free, je peux te suggérer Albert Ayler. Si tu veux de l'accessible swinguant, il y a les nombreux disques du trio mené par Oscar Peterson.

Thiéfaine: Je sèche !
Reste loin de tout produit inflammable dans ce cas! Vu ta manière particulière d'aborder les artistes francophones, je ne sais pas si mon conseil te sera utile, mais mon album préféré de lui, et un des plus foisonnants reste 'Autorisation de Délirer'. 'Eros Uber Alles' est remarquablement abouti, également, tout comme 'Dernières Balises...'.
A partir du diptyque La Tentation du Bonheur / Le Bonheur de la Tentation, certains estiment qu'il s'est un peu assagi, vie de famille oblige. J'aurais pu mentionner Louise Attaque / Tarmac comme groupe de pop rock francophone qui, notamment grâce à ses instrus traditionnelles maîtrisées, surclasse largement les Bénabar, Zazie et compagnie. Sinon, il y a un baroudeur dans l'ombre de Bashung qu'on a tendance à oublier de nos jours : Paul Personne.


Dernière édition par Deleauvive le Jeu 16 Aoû - 23:52, édité 8 fois

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Dim 12 Aoû - 15:49

Frapadingue a écrit:Gainsbourg, c'est le rap avant l'heure
A propos de rap blanc, ces deux gars ont fait fort avec ce morceau entraînant, samplé sur un des hits de Madonna :





Comme quoi, pas besoin de parler du ghetto et des bitches pour que ça groove.


Petit aparté, je regrette vivement que la culture et la pratique du slow aient périclité :





Musicalement parlant, je suis content de ne pas avoir eu à affiner mes goûts dans les années 90s (Spice Girls, U2, Beyoncé guns ). A part Snoop Dogg, les Pogues et les Cranberries, pas grand chose à se mettre sous la dent.

Par contre, en reconstituant ma mp3thèque, j'ai réalisé que la pop / rock qui me berçait alors avait occulté pas mal de groupes, ou même de styles que j'ai découvert sur le tard (fusion). Je peux donc reconnaître un manque de curiosité dommageable, même si j'étais au taquet concernant les groupes de rock "légendaires" des années 60 / 70. Le fait que mes loisirs eurent été exclusivement centrés autour de l'Amiga et des stars féminines sur papier glacé (Samantha Fox, Claudia Schiffer et... Tracey Adams :instalove: ) a du peser dans la balance.

Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Anarkhya le Dim 12 Aoû - 23:14

On verra bien quand l'ami Anar' sifflera la fin de la récré :zen:

C'est bon, je crois qu'il est en vacance, ont peu se traiter de tout les noms et dire n'importe quoi dans la joie et la bonne humeur !

Tout à fait, j'étais en "vacances", et je suis tellement content de revenir que je déclare l'amnistie ! Tournée générale de HS !

...Et puis d'façon j'ai la flemme de lire tous les posts depuis 15 jours.

Anarkhya
Philosophe Hippie

Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://anarkhya.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Deleauvive le Mer 15 Aoû - 12:03

Les deux morceaux probablement parmi les plus bourrinés depuis leur sortie respectivement en 1982 et 1991, le premier en disco (alors que ce n'est pas un morceau spécialement dansant), le second sur les ondes :






Deleauvive
Humaniste en slip
Humaniste en slip

Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://www.netcomet.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par rodi le Sam 25 Aoû - 11:27

Le drame de l'été est là : Shy'm se rebelle contre Youtube

http://fr.news.yahoo.com/censur%C3%A9e-youtube-shym-r%C3%A8gle-comptes-twitter-074200417.html

rodi
Moderatum Moderator
Moderatum Moderator

Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Frapadingue le Mar 28 Aoû - 19:04

Regardez moi cette bande de sous merde:

http://realitygaming.fr/threads/tuto-ps3-cr%C3%A9er-un-lag-switch-c%C3%A2ble-ethernet.3329/

Les mecs, ils jouent on-ilne pour cheaté les parties. Ici le lag switch, qui comme son nom l'indique, consiste à faire fait entre autre lagger les joueurs. Je suis énervé, je viens d'en rencontré un sur SSFIV, je l'ai grillé direct, il m'a dégouté de jouer...


Il est content Rosco...

Frapadingue
Online Pharmacy
Online Pharmacy


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un journaliste OSE poser une vraie question

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum